💻 RISC OS

 

Je rédige ce document en partie depuis RISC OS, un système datant initialement de 1987, et qui a évolué au fil du temps, à l'instar d'AmigaOS ou d'autres OS de niche.

 

Il équipait les ordinateurs de la marque Acorn (archimede par exemple), qui avait auparavant entretenu un partenariat avec la BBC pour créer l'ordinateur 8-bit BBC Micro, et qui a développé les premiers processeurs ARM (qui équipent dans une version actualisée la plupart des smartphones actuels)

 

RISC OS présente des paradigmes d'interface fenêtrée radicalement différents de ce que l'on peut trouver sur les autres OS, ce qui est assez déroutant, notamment le système de sauvegarde de fichiers par glisser-déposer, et l'utilisation conjointe et parfois presque forcée de la souris et du clavier.

 

Ajoutons à cela l'étrange nommage des fichiers (un ! avant le nom d'un exécutable, le point . pour séparer les dossiers et le slash / pour séparer et indiquer l'extension de fichier, par exemple là où on aurait comme arborescence Unix dossier1/dossier2/fichier.txt on aura à la place dossier1.dossier2.fichier/txt). La plupart des raccourcis claviers connus ne fonctionnent pas (F3 pour sauvegarder à la place de Ctrl+S par exemple), et la prise en compte de l'UTF-8 est aléatoire...

 

En OS alternatif, je préfère quand même largement Haiku (qui n'est pas si différent d'un Unix, malgré son interface originale), mais il faut avouer que ce RISC OS a l'avantage d'être très léger et optimisé, avec l'exotisme en plus... même s'il faut un temps non négligeable d'adaptation.

 

Depuis quelques années, il est passé en open source, et s'est trouvé une nouvelle vie et raison d'être en tournant sur Raspberry Pi.

 

Mais malgré cela, et même si c'est un système informatique de niche, il est étonnant de constater qu'en Grande-Bretagne les ordinateurs Acorn et le système RISC OS semble encore un peu implanté. On peut imaginer que des logiciels dédiés vont encore tourner dans des garages ou des bibliothèques, "parce qu'ils fonctionnent encore bien comme ça".

 

 

Je me suis pris récemment d'affection pour le BBC Basic, qui tourne nativement sur RISC OS, et c'est la raison principale pour laquelle je l'ai relancé sur un de mes Raspberry Pi...

 

Cela peut faire une bonne machine à écrire, et un petit poste de navigation sur le web, même si le navigateur NetSurf n'est pas très stable.

 

Enfin, le logo d'origine de BBC Micro est particulièrement cool :

 


 █ █ █ █ █ █ █ █ █
  █     █ █     █
 █   █   █   █   █
    █ █     █ █
 █   █       █   █
  █     █ █     █
 █ █     █     █ █
  █ █         █
 █ █ █ █ █ █ █   █
  █ █ █ █
 █ █ █ █ █       █
  █ █ █ █
   █ █ █ █       █
    █ █ █ █
     █ █ █ █     █
      █ █ █ █
       █ █ █ █   █
        █   █ █
       █   █   █ █
  █ █ █ █ █ █   █
                 █

 

 

Copie d'écran de RISC OS

 

 

Site de RISC OS Open, la version open source du développement de RISC OS

 

Un site en français sur RISC OS, réalisé par un passionné

 

Guide officiel bbc basic sur RISC OS

 

#informatique

 

 

↩️ Index Gemlog

🏠 Index Accueil